Chasseur de têtes définition simple

Chasseur de têtes est une personne qui recrute les cadres dirigeants. (figuré)

Un chasseur de tête est un professionnel qui travaille en collaboration avec le département RH d’une organisation.  Il a pour mission principale de trouver de nouveaux talents pour des postes à fortes responsabilités et haute valeur ajoutée. Ce terme est traduit en anglais par la dénomination de headhunter. Ce dernier est plébiscité quand une organisation est en recherche d’un profil rare, particulier ou atypique, et a besoin d’un spécialiste pour recruter.

Le plébiscitéVote direct du corps électoral par oui ou par non sur un projet présenté par le pouvoir.

Un talent est la capacité d’un individu à exceller dans une activité particulière.

La dénominatio: Action de nommer, de donner un nom à quelque chose.

Travail atypique, forme de travail n’entrant pas dans le cadre du travail normal et à plein temps.

Rôle principal d’un chasseur de tête

Dans le cadre du processus de recrutement, un chasseur de tête est au sein de la politique RH d’une organisation. En effet, même si ce dernier travaille généralement de manière externe, une coordination avec les responsables ressources humaines est nécessaire. Ainsi, le rôle principal du chasseur de tête est de travailler en accord avec des organisations afin de cibler des professionnels de haut niveau, comme des cadres dirigeants par exemple, de les attirer et in fine de les faire travailler pour l’organisation concernée.

Le recrutement, son verbe est recruter : Engager des gens pour tenir certains emplois : Recruter des spécialistes.

externeQui est situé en dehors, est tourné vers l’extérieur (s’oppose à interne)

en accord avec: en se conformant à, en suivant, d’après. (prp.)

De quelle manière un chasseur de tête travaille-t-il ? 

Il y plusieurs secteurs ou domaines d’activités concernés. Tout d’abord, un chasseur de tête peut être intégré au sein d’un cabinet de recrutement externe. Dans ce type de cas d’externalisation, la chasse de tête se fera en collaboration avec les DRH et l’équipe en charge de la gestion des ressources humaines.

Ensuite, le chasseur de tête peut faire partie d’un cabinet de conseil, spécialisé dans le conseil en recrutement. Ce dernier travaillera en collaboration avec le service recrutement des organisations, en tant que consultant en recrutement pour des grands comptes notamment.

Enfin, un travail en freelance est aussi envisageable, vu l’essor de ce mode de travail dans l’Hexagone ! Les profils rares et recherchés seront privilégiés. Pour attirer ces personnes convoitées, le savoir-être du chasseur de tête sera déterminant. Attention aux recrutements agressifs donc !

Intégré: Faire entrer dans un ensemble en tant que partie intégrante.

Quel processus de recrutement ? 

Le chasseur de tête est impliqué dans toutes les étapes du recrutement. Il sera parti prenante au sein des stratégies de recrutement.Ainsi, en coordination avec les équipes RH, le chasseur de tête se devra de déterminer les profils recherchés par l’entreprise partenaire. Une fois le profil précisé, par le biais d’annonces ou encore de méthodes de recrutement proactives, le chasseur de tête créera un premier contact avec les candidats jugés intéressants. Si les deux parties se montrent convaincues, un entretien aura lieu et si tout se passe bien, une collaboration sera entamée !

Comment approcher les personnes convoitées ? 

Plusieurs approches peuvent être envisagées. En premier lieu, une approche directe peut être privilégiée. Dans le cas de recrutement de cadres à profil intéressant, cette méthode permet de faciliter les rencontres avec des personnes recherchées. Cela peut se passer au sein d’un congrès ou d’un salon professionnel, et permet de communiquer avec des personnes parfois difficile d’accès autrement.

Une autre manière d’approcher une cible est d’utiliser la cooptation. Cette méthode, en effet, ne se démode pas ! Dans ce cas précis, le recrutement se fera à l’aide d’un contact, qui pourra être souvent un collaborateur du chasseur de tête concerné.

Enfin, avec le développement de l’e-recrutement, il est plus facile aujourd’hui d’aborder les professionnels, que ce soit par l’intermédiaire de LinkedIn ou encore de Viadeo par exemple. De cette manière, la recherche des candidats est simplifiée, mais les soft skillsdu chasseur de tête, chargé de convaincre les potentiels futurs collaborateurs, restent essentiels !